PETRA
suite   >

Nous consacrons deux jours à la visite de PETRA.

Pour accéder au site on descend l'ancien lit de la rivière Wadi Musa pour s'enfoncer rapidement dans une gorge étroite et profonde qu'elle a creusée dans des roches de grès. Taillés dans la roche apparaissent les premiers tombeaux Nabatéens et après un km environ surgit le plus célèbre : le "Trésor". On est frappé par la taille majestueuse du monument. Il ne s'agit pas d'un construction, mais plutôt d'une sculpture puisqu'il a été taillé dans le rocher, comme tous les autres. Un regret cependant : il n'y a pas de véritable effet de surprise car on a tous vu ce "Trésor" en photo. Alors à ceux qui envisagent de se rendre un jour en Jordanie pour voir PETRA, je conseille vivement de NE PAS REGARDER CES PHOTOS !
Pour notre premier jour de visite nous avons poursuivi au delà du "Trésor", vu l'amphithéâtre de 3000 places taillé lui aussi dans le rocher et atteint un belvédère dominant le "Trésor". Autour de 12 km de marche et de montée dans la chaleur et la poussière. Epuisant, mais quel spectacle ! Et les roches elles-mêmes contribuent au spectacle car ces grès présentent des couleurs extraordinaires : beaucoup d'ocres mais aussi des bleus, roses, jaunes. De véritables tableaux.
Le second jour nous avons obligatoirement repris le même chemin des gorges, revu le "Trésor", l'amphithéâtre, divers tombeaux colossaux mais qui ne rivalisent pas avec l'élégance de ce fameux "Trésor". La route se poursuit à découvert dans une partie aménagée ultérieurement par les romains : il s'agit alors de traditionnelles constructions ( temples, fontaine...) Nous avons alors entrepris l'ascension (800 marches) vers le "Monastère". Cette fois il y a eu un effet de surprise : ne m'étant pas documenté, je m'attendais évidemment à voir un monastère. Erreur : en atteignant les dernières marches on découvre un espace vide bordé par quelques cafés bédouins, rien d'autre. Il faut s'avancer de quelques pas pour qu'apparaisse le "Monastère" : c'est aussi un tombeau creusé dans la falaise et qui ressemble beaucoup au "Trésor". Alors pourquoi l'appeler monastère ? Parce qu'il aurait été squatté par des hermites, assimilés à des moines... Près de 11km aujourd'hui mais nous sommes encore plus épuisés qu'hier.
Pour ceux qui ne comptent pas se rendre à PETRA voici des photos en vrac. Notre voyage va se poursuivre dans le désert du Wadi Roum, trois jours avec des bédouins, couchage à la belle étoile...

 

suite   >